en tournée

 Après ses représentations au Théâtre du petit Louvre au festival d'Avignon 19, ses représentations à Boissy St Léger, au Théâtre de la Méditerranée de Toulon, au Lavoir Moderne Parisien,à Loches, à Châtre, à Ribeauvillé, à Gaillon, à Seilhac

 La Compagnie Grand Tigre  continue sa tournée du spectacle

  Hernani  ! Brigand de la pensée

 d’après Victor Hugo 

  Un spectacle conçu, mis en scène et joué par Jean Barlerin, Odile Ernoult et Etienne Luneau

 Teaser : https://vimeo.com/341974961

 Saison 20/21

 Festival de St Jean d'Angely (17) le 13 Septembre 20 à 11H

 La Courée de Collégien le  vendredi 9 Octobre 20 à 20H30

Le Quai, Le Pecq(78) le  Mardi 12 Janvier 21 à 19h30/ report le 4 Juin 21 ou  le 12 ou le 14 Janv 22

 Centre culturel Boris Vian des Ulis(91) le Vendredi 12 février 21 à 14 h et 20H/ report le samedi 12 Février 22

 Salle Jean Renoir de Bois Colombes(92) le Vendredi 5 mars à 20H / report le 11 Juin 21

 Espace Nino Ferrer de Dammarie les Lys (77) le  Vendredi 12 Mars à 20H / report le 8 Oct 21

 Ocquerre le Vendredi 28 mai (2rep)/report  le 20 Mai 2022

 Festival Mois Molière de Versailles en Juin 21

 Festival de La Mayenne les 3,4 Aout 21

   « La liberté dans l’art, la liberté dans la société, voilà le double but auquel doivent tendre d’un même pas tous les esprits conséquents et logiques » Victor Hugo

  Quand, en février 1830, Hernani est jouée pour la première fois à la Comédie Française, le spectacle se déroule autant dans le public que sur la scène : les vieux classiques crient au scandale et les jeunes romantiques au génie. Dans la pièce, un seigneur devenu brigand se bat pour son honneur, son amour et sa liberté ; dans la réalité, Victor Hugo lutte pour le renouveau de son art et se gratte la barbe (qu’il n’a pourtant pas encore), inquiet du sort que lui réserve la postérité. Ce sont ces deux batailles que nous racontons.

  Tout en racontant comment Hernani a été reçue, attaquée et défendue, cette succession de tableaux suit le fil de le pièce elle-même et les différents protagonistes donnent vie a Dona Sol, Hernani, Don Ruy Gomes ou Don carlos.

 Trois comédien-ne-s plongent avec verve, malice et parfois en chanson dans les vers d’Hernani tout en retraçant les grands épisodes de ce moment de controverse qui marque le début du combat d’un homme, Victor Hugo, contre l’ordre établi. 

 Aide à la Création de la région Centre, Les soutiens de Par Ici la Compagnie et du collectif des B-ateliers. Aide à la diffusion : SPEDIDAM

  Suite à ses représentations au festival d'Avignon 19 au Théâtre du Girasole

 L’ensemble Agora et la Compagnie Boitagora tournent

 Heureusement qu’on ne meurt pas d’Amour

d’après l’Arlésienne d’Alphonse Daudet et Georges Bizet

 Mise en scène de Sébastien Davis 

  Avec

Anne Girouard et l’ensemble Agora

  Durée 1 h

 Teaser Arlésienne : https://www.youtube.com/watch?v=F32PaFZ3Zec 

Le 3 décembre 2020 au Théâtre de Dreux à 20h 30

Le 5 décembre à la Canopée de Ruffec à 20h30

Le 10 janvier 2021 à la Manekine de Ste Maxence à 16 h

  Un dimanche soir, c’est le repas de noces : on va fiancer le jeune Jan. La fête bat son plein, quand un homme se présente à la porte et déclare sa liaison avec la promise. Des lettres prouvent tout. Un abîme s’ouvre soudain. Le vertige s’empare de tous les personnages. La mère se morfond pour son fils, dénonce les conventions qui empêchent le mariage, revendique les droits d’une femme et ceux d’une mère. Le grand-père figé dans une position toute commandée par l’honneur sera inflexible. Jan se noie, dans le chagrin, le travail, la colère, l’amour.

 L’Arlésienne fait partie des classiques de la littérature.. C’est une histoire que l’on connaît vaguement. Il existe deux versions de l’Arlésienne de Daudet et deux versions de l’Arlésienne de Bizet

 Notre dessein a été de réunir à nouveau l’histoire écrite par Daudet et la musique de Bizet.

 Comme un oracle, Heureusement qu’on ne meurt pas d’amour vient au début de la pièce souligner l’aveuglement des personnages, leur refus de soumettre leurs destinées aux caprices de l’amour, leur volonté de régler leurs croyances et leurs vies sur les conventions sociales.

 La musique de Bizet, profondément bouleversante, fait vivre le tourbillon des sentiments. On pleure et on rit en faisant la farandole et en jouant du tambourin.

 Avec le soutien de l'Adami et de la Spedidam, RT-Events, ADB Stagelight

 Tournée de décembre 2020 à février 2021 : pour d'autres périodes nous contacter 

Après une quarantaine de représentations, La Compagnie Le Théâtre de l'Imprévu continue la tournée de son spectacle

Ah quel Boulot pour trouver du boulot!

Entreprise théâtrale & musicale

Tout public-durée 1h10

Mise en scène Claire Vidoni

Avec  Eric Cénat, Jacques Dupont et Nicolas Senty

 Teaser : https://vimeo.com/405020975

 

 Bienvenue au stage de SREPECD : le Stage de Remotivation par l’Exemple des Parcours les plus Edifiants pour les Cas les plus Désespérés.

Guidés par la voix d’une animatrice, les stagiaires, tour à tour, se présentent, se révèlent, s’opposent, se lâchent…
Jean Raymond qui s’est fait tout seul mais qui s’est raté, Jean-Philippe, le gardien deparcmètre indépendant, Jean-Patrick, l’auto-stoppeur professionnel, sans oublier
Jean-Philibert, Jean-Michel, Jean-Christophe…
Tous chantent leurs espoirs de petites Jean, de Jean-qui-rit, de Jean-qui-pleure, de Jean-passe-et-des-meilleurs … ces Jean, malmenés par la vie, se débattent avec
énergie, pudeur ou… mauvaise foi !
Et vous le verrez au détour de ces situations burlesques et absurdes :Ah quel boulot... pour trouver du boulot !
 

Textes : Raymond Devos, Jean-Michel Ribes, Bernard Ascal, Harold Pinter, François Rascal…
Chansons : Charles Trenet, Bill Deraime, Alain Souchon, Anne Sylvestre, Kent, Jean-Jacques
Goldman…

Compagnie portée par la région Centre-Val de Loire, le Conseil Départemental et la Ville d'Orléans

Ah quel boulotAh quel boulot [516 Kb]

 SGANARELLE OU LE COCU IMAGINAIRE de Molière/ Cie Aigle de Sable

 Après ses représentations au théâtre Montansier de Versailles, au théâtre de Fontainebleau, au Théâtre de Longjumeau

 La Compagnie Aigle de Sable a le plaisir de vous présenter sa nouvelle création

 Sganarelle ou le Cocu imaginaire de Molière

  Dans une mise en scène de Miléna Vlach et Jean Denis Monory

  Avec

 Laurent Charoy (Sganarelle);Alexandre Palma Salas (Gorgibus, Lélie)

 Eleonora Rossi (Célie, Gros-René); Milena Vlach (la femme de Sganarelle, la suivante)

  et Jean Marc Puigserver : musicien d’orgues de barbarie 

 Saison 20/21

  Théâtre de l'Epée de Bois  du 7 au 31 Janvier 2021

 Théâtre du Val d'Yerres le 29 janvier à 14h et 20H30

 Théâtre de Villiers sur Marne le jeud 4 fev à 14h30 et 20H30 / report sur les 11,12 fev 22

 Théâtre du Blanc Mesnil le 11 Mars à 10h et 14h45

  Teaser : https://youtu.be/4Z3KyF3DZ5M 

 Martine et Sganarelle sont mariés. Célie et Lélie sont très amoureux. Jusqu’ici, tout va bien, mais… Célie, se croyant délaissée par Lélie, s’évanouit dans les bras de Sganarelle et perd un bijou qui lui vient de son cher et tendre. Martine surprend le couple depuis sa fenêtre, et ramasse le bijou que sa prétendue rivale a perdu.  Sganarelle voyant alors l’objet dans les mains de sa femme, lui prête sans tarder une liaison adultère…

  Le soupçon d’infidélité, tel un virus, contamine un à un tous les personnages de l’intrigue : chacun à son tour devient un « Cocu imaginaire ».

  Sganarelle ou le Cocu imaginaire est un petit chef-d’œuvre d’humour et de finesse où Molière jongle en virtuose avec les quiproquos.

  Pour cette reprise du Cocu imaginaire, il nous est apparu comme une évidence de nous tourner vers les codes du théâtre baroque. Le théâtre baroque restitue aux mots leur puissance et leur valeur originelles. Une interprétation qui provoque la surprise, force l’écoute et l’attention, affranchit l’entendement 

 Une lecture et une mise en scène baroques, donc,qui permettent de mettre en abyme ce jeu de dupes où l’apparence se confond avec la réalité, plongeant les spectateurs dans une sorte de vertige, donnant corps au fantasme et à l’irréel. 

  Producteur : La Compagnie Aigle de Sable  Co-Producteur : Théâtre Montansier de Versailles 

  La Première Presse Parue

  « Magnifique, Dynamique, Réjouissant. Dès le premier instant nous partons en voyage dans le 17è -ème siècle. Nous sommes au théâtre de Molière. Sur le plateau un orgue de barbarie, des cadres en suspension, des personnages au visages blancs, immobiles,... Courez donc voir Sganarelle ou le cocu imaginaire dans cette lecture baroque qui donne une grande place à l’imaginaire et à la fantaisie. »Claudine Arrazat / Théâtre Clau

  « Une compagnie qui nous propose à l'Epée de bois une remarquable et magnifique mise en scène de cette pièce importante écrite par M. Poquelin, en l'année sus-nommée. Une mise en scène baroque, formidablement et totalement assumée en tant que telle, que l'on doit à Milena Vlach et Jean-Denis Monory.

  "Les quatre comédiens, Milena Vlach, ainsi qu'Eléna Rossi, Laurent Charoy et Alexandre Palma Salas, interprétant (pratiquement) tous les rôles, s'acquittent de la tâche avec un réel brio et un grand talent. Surtout, surtout, ne passez pas à côté de cette complète réussite, maîtrisée de bout en bout, même si vous pouvez être un peu surpris au premier abord par le côté baroque. « De La Cour au Jardin/ Yves Poey

  « Une merveille de théâtre baroque nous éblouit ici avec cette représentation d’excellence de la pièce de Molière, dans la pure tradition du genre. C’est joyeux, élégant et farouchement drôle. Le burlesque y est lumineux. Voici un pur délice de théâtre.

  "Un spectacle chaleureux, passionnant et magnifique. Une très belle représentation pour découvrir ou retrouver les plaisirs du théâtre baroque, ici particulièrement réussie. J’ai plaisir à recommander vivement ce spectacle. »Frédéric Perez / Spectatif

   « Milena Vlach et Jean-Denis Monory remontent le temps pour recréer la première représentation à l’identique. Ce voyage dans le temps sera inoubliable e Les comédiens sont extra-ordinaires. Ils respectent les consignes et les intentions du théâtre baroque avec une virtuosité qui impressionne. La farce est vivante devant nous. » David Rofé-Sarfati/ La Culture.com

 la Cie A Table ! prèsente Un ennnemi du peuple d'après Henrik Ibsen mis en sc par Guillaume Gras 

 La Cie A Table a le plaisir de vous convier à sa nouvelle création

 Un ennemi du peuple

 Libre adaptation de l'oeuvre d'Henrik Ibsen

 Mis en scène par Guillaume Gras

  Avec :  Ivan Cori, Marie Guignard, Eurialle Livaudais, Bruno Ouzeau, Nicolas Perrochet, Gonzague Van Bervesseles.

 Au Théâtre de Belleville

 du 8 au 30 septembre

 Mardi à 19 h et

Merc, jeudi à 21h15

 Tomas Stockmann est le médecin des nouveaux Bains de la ville. Il est amoureux, a deux enfants en bas âge, des amis sincères, un beau-père entrepreneur et un frère, Maire de la ville. Tomas découvre un jour que l'eau des Bains est polluée par des usines et souhaite remédier à ce problème écologique et sanitaire en avertissant ses concitoyens et en lançant de grands travaux coûteux mais nécessaires. Il se retrouve dès lors confronté à son frère, qui s'oppose aux rénovations, trop coûteuses pour la ville ; mais aussi à la mesquinerie de ses premiers soutiens, qui préfèrent se ranger du côté du pouvoir et de l'opinion publique, tout en privilégiant leurs intérêts financiers. La radicalisation qui va s’opérer chez le docteur Stockmann est donc le fruit  d’un processus où nous, société, avons toute notre part.

Cette société décrite par Ibsen, c’est la nôtre. C’est un monde qui court à sa perte mais qui par peur de manquer ou de bouger ne peut que constater et devenir spectateur de lui-même ; c’est notre impossibilité générale, même dans un système démocratique, à changer le cours des choses et à nous saisir de problèmes relevant de l’intérêt commun ; c’est le procès et la décrédibilisation du discours des élites intellectuelles.

La radicalisation du docteur Stockmann est le fruit d’un processus où nous, société, avons toute notre part.

"Il s’agit dès lors d’entendre ce message, de comprendre ces êtres, et de mettre cette histoire sur scène aujourd’hui pour qu’elle nous travaille et nous questionne.Voilà le sujet de la pièce et de mon adaptation; comprendre et ausculter cette montée du radicalisme et les forces qui la meuvent." 

Ce spectacle peut se jouer en vrai quadri-frontal ou en quadri-frontal aménagé, type théâtre de Belleville (sans proscenium) avec une seule rangée de chaises à cour, à jardin et en fond de scène. Mon souhait ici est de pouvoir faire entendre cette pièce partout… dans des théâtres, hors des théâtres, à l’extérieur, dans tous les lieux que nous pourrons inventer ensemble.Guillaume Gras

 Partenaires et soutiens en résidences : Les Labos d’Aubervilliers, Le Carreau du Temple, L’Espace Agnès Sorel, Anis Gras, les Tréteaux de France, le Théâtre de Belleville