En tournée

 Après ses représentations à  la Manufacture de Nancy, à la SN de Bar le duc, au Théâtre la Madeleine de Troyes, au Théâtre de Rungis, au Théâtre Firmin Gémier d’Antony, au Théâtre du jeu de Paume d’Aix en Provence, au Théâtre de Corbeil Essonne, au Théâtre de Fontainebleau , au Théâtre de  la Tempête, au Théâtre jacques Prévert d’Aulnay sous Bois, au  Trident – Scène Nationale de Cherbourg, au  CDN de Normandie - Rouen, au Théâtre des Bergeries de Noisy le sec, à La Comète SN de Chalons, au Carreau SN de Forbach, au Centre des Bords de Marne du Perreux sur Marne, au  Carré Sévigné de Cesson Sévigné, à la SN d'Alençon, a la Barbacane de Beynes, à la MC2 de Grenoble, au théâtre de Privas, au théâtre la Renaissance d'Oullins, au Figuier Blanc d'Argenteuil, Prisme de St Quentin, Théâtre de Rueil Malmaison, à L hectare de Vendôme

La compagnie Java Vérité continue sa tournée du spectacle

 Le Menteur de Corneille   dans une mise en scène de Julia Vidit.   

 Dramaturgie, adaptation et écriture : Guillaume Cayet

  Avec   Joris Avodo : Philiste / Aurore Déon : Lucrèce  Adil Laboudi : Alcippe / Nolwenn Le Du/ Isabelle 

  Barthélémy Meridjen : Dorante/ Lisa Pajon : Cliton Jacques Pieiller : Géronte / Karine Pédurand : Clarice 

  Après avoir écrit Le Cid, Corneille écrit une dernière comédie, autobiographique et en forme de boule à facettes. Le Menteur met en scène Dorante, un jeune homme qui s’invente une vie pour prendre place dans un monde où les apparences font loi. Dès lors, il embarque son entourage au cœur d’une intrigue où chacun va devoir se mettre face à son propre masque. Mis à nus, les personnages se révèlent multiples et complexes, prisonniers des mœurs de leur siècle. Entre instabilité politique et sociale, le vieux monde tarde à mourir quand le jeune monde tarde à naître.

  Cette pièce baroque crée un miroir dans lequel il est troublant de se regarder. Ode à l’imaginaire et à l’invention, l’auteur s’amuse à soulever une question essentielle : exister, n’est-ce pas déjà mentir ?  Ou plutôt, mentir, n’est-ce pas cela exister ? 

Avec huit acteurs en scène, je souhaite donner le plaisir de cette machine à jouer en alexandrins, où l’affabulation sonne avec liberté et création. 

 2019    Théâtre du Manège- SN de Maubeuge(59) le 5 Décembre à 20 h 30   Scène Nationale de Macon (71) le 12 Décembre à 14 h et 20 h 30  

Maison des Arts du Léman à Thonon les Bains(74) le 17 Décembre à 20 h 30

 2020  

DSN-Scène Nationale de Dieppe(76) le 5 Mars à 14 h et 20 h 30 

 Théâtre Madeleine Renaud de Taverny(95) le 13 Mars à 14 h et 20 h 30   

Le Grand T de Nantes(44) du 17 au 21 mars 

 Du 17 au 19 Mars à 20 h ; le 20 à 20 h 30; le 21 à 17 h 30   

Théâtre de Roanne (42) du 26 au 27 Mars

 Le 26 à 14 h et 20 h; le 27 à 10 h  

Le Canal de Redon-scène conventionnée(35) le 2 Avril à 20 h 30

 Théâtre de Charleville Mézières (08)le 9 Avril à 14 h et 20 h 30   

Les Bords de Scènes d'Athis Mons(91) le 25 Avril à 20 h 30

  teaser cie : https://vimeo.com/245255075   Production : Java Vérité Coproduction  La Manufacture – CDN de Nancy- Lorraine, ACB - Scène Nationale de Bar-le-Duc, Théâtre Firmin Gémier / La Piscine – Pôle National du Cirque d’Antony, Le Carreau-Scène nationale de Forbach et de l’Est Mosellan, Les Théâtres (Aix-en-Provence), MC2 :Grenoble, Théâtre Jacques Prévert – Aulnay-sous-Bois, Le Théâtre de Rungis. Avec le soutien  de la DRAC Grand Est, de la Région Grand Est, de la Ville de Nancy, de l’ADAMI. Avec la participation artistique  de l’ENSATT et du Fonds d’Insertion pour les Jeunes Comédiens de l’ESAD-PSPBB  Java Vérité est compagnie conventionnée par la DRAC Grand Est et soutenue au titre de la structuration par la Région Grand Est   
le menteur 07/19le menteur 07/19 [7.527 Kb]
 Suite aux représentations à la SN de Culture Commune, à L’escapade à Hénin Beaumont, au Festival Tout Ouie, à Jouy le Moutier, Au Grand Bleu à Lille, à Château rouge d’Annemasse, au Train Théâtre de Portes les Valence, au Gueulard plus de Sérémange, à La Méridienne-Scène conventionnée de Lunéville, au Festival Momix, à Allende ! de Mons en Baroeul, au Festival a Travers Chants de Saint-Saulve, au Théâtre Dunois,au Festival petits et grands à Nantes, au festival chorus, Au plais de Littoral à grande Synthe, à la SN de Villeneuve d'Ascq 

 La Cie Illimitée est ravie de vous convier aux prochaines représentations de

 Manque à l’appel  

 de et avec  Tony Melvil & Usmar

 Mise en sc. Marie Levavasseur 

 JEUNE PUBLIC – MUSIQUE Un peu plus qu’un concert dès 7 ans

  Bande annonce spectacle : https://youtu.be/a-ycl0NAP1M

 Représentations 19/20

Théâtre Dunois du 25 au 27 septembre

 Avion(62) du 2 au 4 Octobre (4 rep)

 Théâtre Edwige Feuillere de Vesoul(70) le 8 Octobre à 14 h 15 et 19 h

La Grange Dimière de Fresnes dans le cadre du Festival de Marne(94) du 10 au 12 Octobre

Théâtre Romain Rolland de Villejuif(94) du 17 au 19 Octobre

le 17 à 10 h et 14 h 45/ le 18 à 10 h et 14 h 45/le 19 à 10 h

La  Maison de la Musique de Nanterre(92) le 6 Novembre à 15 h

Les Bords de Scènes d'Athis Mons (91) les 17, 18 Novembre

Théâtre Jean vilar de Vitry (94) du 13 au 15 Décembre (4 rep)

Festival des Rêveurs Eveillés de Sevran(93) le 11 janvier à 15 h

Théâtre le Cormier(95) du 16 au 18 Janvier

le 16 à 10h et 14 h 15/ le 17 à 10 h et 14 h 15/ le 18 à 15 h

Théâtre d'Yverdon(suisse) du 3 au 5 février

Le Channel -SN de Calais(62) du 1 er au 5 Mars

Clichy sous bois(93) du 9 au 12 Mars

Salle des Fêtes de  Gennevilliers(92) du 20 au 21 Mars

Saint Amand(59) du 24 au 27 mars

Saint Quentin le 3 Avril

Festival du Puy de Momes du 18 au 22 Avril

Centre culturel d'Hazebrouck les 27,28 Avril

Théâtre de Morlaix(29) du 28 au 29 Mai

 Après le succès de leur premier spectacle Quand je serai petit, le duo Tony Melvil et Usmar nous propose à nouveau un concert augmenté, une forme hybride dans laquelle leurs deux voix s’assemblent et nous appellent à l’indiscipline. Manque à l’appel nous parle de l’autre quand il est absent, des histoires qu’on lui imagine, des vies qu’on s’invente pour combler le manque. L’absence est également libératrice quand on se retrouve enfin seul et qu’on n’a plus à rendre de compte. Quel précieux refuge que son monde intérieur quand on aimerait juste se faire oublier. Et quel formidable tremplin pour nos imaginaires quand quelqu’un manque à l’appel ! Tony Melvil a appris le violon au conservatoire, Usmar est passé maître dans l’utilisation des boîtes à rythmes, tablettes tactiles et autres machines électroniques. Le duo surprend nos tympans pendant que la mise en scène ludique et inventive de Marie Levavasseur invite petits et grands à prendre soin de nos rêves. Un appel à sortir du rang, une attirance pour l’atypique, une invitation à l’aventure…

 Production : Cie illimitée Coproductions : Le Grand Bleu – Scène Conventionnée Art, Enfance et Jeunesse – Lille / Culture Commune – Scène Nationale du bassin minier – Loos-en-Gohelle / La Cave Aux Poètes – Scène conventionnée – Roubaix / La Méridienne – Scène Conventionnée de Lunéville 

 Tournée saison 20/21 : 7 semaines entre les vacances de Toussaint et Noël,
7 semaines entre Noël et les vacances d’hiver.  

 Après ses représentations au Studio Théâtre d'Asnières, à Vierzon, à Briare, à Chartres, à Dampierre en Burly,à La Pléïade à La Riche, Les Prairiales à Épernon, Espace George Sand à Chécy,Théâtre du Puits Manu à Beaugency, au théâtre de l'Epée de bois

La Compagnie Le Théâtre de L’Imprévu  a le plaisir de vous convier aux représentations de tournée de

La Ménagerie de Verre de Tennessee Williams 

dans une mise en scène d'Eric Cénat

                         avec Charles Leplomb, Augustin Passard, Laura Segré, Claire Vidoni

Les 7 et 8 Novembre 2019 au Centre des Bords de Marne du Perreux

Le 18 Novembre à Beaugency

le 22 Novembre au Théâtre de Fontainebleau

Le 5 Décembre à Issoudun

Le 17 Décembre au Théâtre Madeleine Renaud de Taverny

le 9 Avril : Amboise

 Lien Teaser :  https://vimeo.com/300247084

 Tom, jeune homme sensible et insatisfait, a suivi son rêve : il est parti. Il a quitté sa ville et un environnement familial et professionnel étouffant… Il a fui. Mais Tom ferme les yeux. Tom se souvient de ce qu’il a laissé derrière lui. Ce voyage intérieur le ramène inexorablement dans l’appartement de sa jeunesse. Là, Tom y retrouve, Amanda, sa mère, qui, face à l’âpreté du quotidien, ressasse hystériquement ses rêves déchus et projette sur ses enfants ses désirs de réussites sociales. Et puis, il y a Laura, sa sœur si fragile, si inadaptée au réel qu’elle s’enferme dans un univers imaginaire, sa collection d’animaux en verre. Mais surtout, Tom se doit de revivre cette soirée de printemps où il a invité son ami Jim à dîner, ranimant la folie de sa mère et les espoirs de sa sœur Laura, confrontée à son amour secret. La vie a alors failli basculer, le temps d’une parenthèse enchantée… 

 " L’action se passe à Saint Louis aux Etats-Unis à la veille d’un conflit mondial. Mon envie est de tirer un fil entre les années 30 et notre réalité d’aujourd’hui tant les deux époques ont des similitudes troublantes

 Dans la pièce, sont donc en scène trois figures emblématiques de la jeunesse . Mon désir le plus cher est que chaque jeune gens présent dans la salle puisse s’identifier à l’une d’entre elles.

  Au coeur de « La Ménagerie de verre » est ancrée une dimension tchekhovienne que je souhaite mettre en avant. Que sont nos aspirations devenues ? Jusqu’au bonheur, combien de détours ? Que faire de ces remords qui percent le coeur ?

 Ces interrogations puissantes touchent chaque personnage de la pièce et seront au coeur de ma direction d’acteur. La ménagerie est en eux ! Du verre sera brisé !" Eric Cénat

 Production | Le Théâtre de l’Imprévu - Compagnie portée par la Région Centre-Val de Loire, subventionnée par le Conseil Départemental du Loiret et la Ville d’Orléans. Coproduction et accueil en résidence | Les Prairiales à Épernon (28), le Théâtre de Chartres (28), la Pléïade à La Riche (37), l’Échalier - La Grange de St-Agil (41)

Accueil en résidence | La Courée à Collégien (77), La Marge à Lieusaint (77), le Théâtre 13 à Paris, Label Rayons Frais à Tours (37), Le Studio à Asnières sur Seine (92). Soutiens | Aide à la création de la DRAC Centre-Val de Loire, de l’ADAMI - Société des artistes-interprètes qui gère et développe leurs droits en France et dans le monde pour une plus juste rémunération de leur talent. Elle les accompagne également avec ses aides aux projets artistiques, et de la SPEDIDAM - Société de perception et de distribution qui gère les droits des artistes interprètes en matière d’enregistrement, de diffusion et de réutilisation des prestations enregistrées. 

 FAHRENHEIT  451 de Ray Bradbury  par la Cie les Arpenteurs de l'Invisible / Jerémie Sonntag et Florian Goetz

Après ses représentations à la Ferme de Bel Ebat de Guyancourt(78), à L'espace R.Doisneau de Meudon(92), au Théâtre de Corbeil essonne(91), au Théâtre du Vesinet(78), au Théâtre Jean renoir de Bois Colombes(92) au Théâtre de St-Maur(94), au Théâtre Madeleine Renaud de Taverny(95), au Théâtre de Chelles(77), au Théâtre de Fontainebleau(77), au Tam de Rueil Malmaison(92)

La Compagnie les Arpenteurs de l'Invisible continue sa tournée de

Fahrenheit 451 

  Mise en scène de Florian Goetz et Jérémie Sonntag

Avec

 Jessica Buresi, Philippe Canales, Alain Carbonnel, Cécile Coustillac, Clotilde Daniault, Jérémie Sonntag,  

le 6 mars 2020 à l'Espace Boris Vian des Ulis(91)

le 20 mars 2020 au Théâtre Comoedia de Marmande (47)

le 14 avril 2020  au Théâtre d'Aurillac-scène conventionnée (15)

 Fahrenheit 451 est un roman de science-fiction dystopique, un genre accessible à tous qui aborde de façon divertissante les grandes questions touchant à la cité. Dans une société future qui a perdu le goût de lire et dans laquelle les pompiers ont pour mission de brûler les livres, Guy Montag, pompier sans histoire, à la faveur d’une rencontre avec Clarisse McClellan, commence à remettre sa vie en question et à lire des livres. Il prend alors conscience de l’absurdité d’un système dont il est l’incarnation et décide d’agir.

Fahrenheit 451 pose la question des possibles dérives de notre présent : face à l’hégémonie d’une pensée unique, nos démocraties ne sont-elle pas menacées dans leurs fondements? Quelle place nos sociétés, confrontées au développement de nouveaux médias, accordent-elles à la littérature? La littérature n’est-elle pas un lieu d’ouverture à la sensibilité, à la connaissance de l’autre et de soi-même ? Ne fait-t-elle pas naître la nécessité d’un questionnement critique, source d’émancipation et de liberté ?

 Production : Les Arpenteurs de l’invisible

 Co-producteurs : La Ferme de Bel Ebat de Guyancourt,  Le Théâtre de St Maur, L’espace Culturel Boris Vian des Ulis , le Théâtre de Corbeil Essonnes, Le Théâtre Madeleine Renaud de Taverny, le Théâtre de Fontainebleau

 Aides à la résidence : le TGP-CDN de St Denis / La  Ferme du Buisson-Scène Nationale / La Ferme de Bel Ebat de Guyancourt/ Le Théâtre Madeleine Renaud de Taverny,  le Théâtre Roublot de Fontenay sous Bois

 Tournée  en Mars 21

fahrenheit mai 18fahrenheit mai 18 [2.285 Kb]

La Cie Grand Boucan présente

 À ceux qui nous ont offensés

D’après le Collège de Buchy de Jérémie Lefebvre

                       Mise en scène de  Carine Bouquillon

 Avec Bruno Tuchszer

 à 15 h 35

du 5 au 26 juillet

 11•Gilgamesh Belleville 

Durée : 1 h 05

Teaser :https://vimeo.com/340153240

  L’espace d’une nuit blanche, un homme se remémore ses années de collège. Texte flamboyant sur la violence scolaire À ceux qui nous ont offensés est la quête éperdue d’une résilience. Soufflant le glacial et le brûlant, l’écriture de Jérémie Lefebvre nous embarque dans un grand huit émotionnel, un soliloque délirant où alternent la candeur et la férocité, la tendresse et la sidération, le rire et la fureur. 

 À ceux qui nous ont offensés dessine le portrait d’un homme emmuré dans son enfance. La scénographie figure cette claustration mentale, avec un dispositif abstrait et très graphique. L’espace est tendu et sillonné d’un fin et inextricable réseau. Cette construction simple et esthétique offre une multitude d’interprétations. Le spectacle est court, un jaillissement d’émotions ramassé en une heure. La mise en scène organise un séquençage nerveux : Les humeurs, les sentiments se juxtaposent, se bousculent, avec souplesse ou brutalité, les contrastes s’accusent, tandis que l’espace réduit est découpé par des sources lumineuses nombreuses et circonscrites. L’univers acoustique aux sonorités très organiques fait émerger les souvenirs déformés, fantasmés : les rires innocents se font feulements de bêtes, le sang qui bourdonne aux oreilles devient la pulsation de la peur et la composition musicale traduit l’univers intérieur du personnage. Carine Bouquillon

 Avec le soutien de la Région Hauts-de-France, du Département du Pas-de-Calais et de la Ville de Lille

Remerciements : Maison Folie de Lille-Moulins, Maison Folie de Lomme-Beaulieu, La Gare-Médiathèque de Méricourt, Théâtre Massenet, Centre Culturel Nelson Mandela-La Chapelle d’Armentières, l’Ecole Buissonnière-Montigny en Gohelle

A ceux qui...A ceux qui... [2.683 Kb]